4ème édition de La Sportbreizh, les 17, 18 et 19 juin La preuve par trois !

Publié par ComitéBzh le

Gurvan Musset, pouvez-nous expliquer comment est née La Sportbreizh ?
Tout est parti d'une de ces discussions de fin de saison, au soir de l'épreuve gentlemen de Ploumilliau, fin 2010. Avec Jean-Jacques Lamour, Pierre-Henry Menthéour et Jeannot Marhic, on se disait que c'était quand même dommage qu'il n'y ait pas davantage de courses par étapes à l'ancienne dans le coin, de courses d'hommes… Le projet était lancé. La Sportbreizh est née trois ans plus tard. On a commencé par une course régionale d'un jour.

Et depuis, la course a bien évolué…
Il y a eu une évolution tous les ans. On a commencé par une course régionale d'un jour, un dimanche de septembre. On s'est rendu compte que ce n'était pas porteur, que beaucoup de coureurs pensaient déjà à la fin de saison. Du coup, on a changé de date, l'année suivante, pour passer au mois de juin, à une semaine des championnats de France. En 2014, on est passé à deux jours de course. En 2015, on est resté à deux jours mais on a changé de braquet en passant au niveau national et cette année, on passe à trois jours tout en restant au niveau national. Et on a encore plusieurs projets…

Quel est l'esprit de La Sportbreizh ?
Quand on s'est lancé, notre cahier des charges était simple, on souhaitait une course ambiance “fête au village”. On voulait mettre de l'animation dans le bourg.
On souhaitait une course festive et atypique. C'est la raison pour laquelle la course possède ses “gwenojenn” (chemins empierrés en Cornouaille), sa chapelle (celle du Mont Saint-Michel-de Brasparts) et son étape de “montagne”. C'est ça, la Sportbreizh !

Un mot sur le parcours 2016…
Le vendredi 17 juin, nous allons partir de Plougastel-Daoulas à destination du Mont Saint-Michel de Brasparts. Là-bas, l'arrivée a fait ses preuves, c'est notre étendard. Le lendemain, on enchaînera pas un tour du Cap Sizun avec un départ du Sémaphore de la Pointe du Raz et une arrivée magnifique à Plouhinec. Les coureurs vont en prendre plein les yeux ! Jérémy Bescond et Yann Botrel, qui ont reconnu le parcours m'ont dit qu'ils avaient envie de s'arrêter prendre des photos. Le dimanche, enfin, on terminera par un tour de la Presqu'île de Crozon avec départ et arrivée dans la commune d'Argol. Ce jour-là, je peux vous garantir que ça va être la fête dans la commune avec des véhicules anciens, des concerts, des démonstrations de vieux métiers…

 Le plateau, on l'imagine, est à la hauteur de l'évènement…
Pour la première fois, on a eu davantage de demandes que de places et c'est plutôt une bonne nouvelle. On va accueillir des nouvelles équipes comme Saint-Etienne et le CC Etupes. Vendée U va également revenir et, naturellement, nous donnons la priorité aux équipes bretonnes. Toutes les équipes bretonnes qui postulent sont invitées, cela fait partie de notre cahier des charges.

Romain Guyot avait remporté l'épreuve l'an dernier…
Evidemment, on va penser très fort à lui. On repassera d'ailleurs sur la ligne d'arrivée de Daoulas, là où l avait levé les bras l'an passé.
 

Les étapes et équipes sont sur http://lasportbreizh.sportbreizh.com/Accueil-1756-0-0-0.html 

 

Article paru dans La Bretagne Cycliste, Abonnez-vous en ligne !