Challenge de France Nord-Ouest BMX à Trégueux Bruno Baudet : « Contents de courir à domicile »

Publié par ComitéBzh le

Quel est votre sentiment concernant l'organisation par votre club d'une manche du Challenge National de BMX ?
Je suis forcément très content. Nous avions déjà organisé un tel événement en 2003, ainsi qu'une manche de Coupe de France en 2007… Et même un championnat de France, en 2010 ! Nos coureurs seront forcément contents de courir à domicile.

 

Quelle est la différence entre une Coupe de France et le Challenge national ?
Le Challenge est une épreuve en trois manches, comme en cyclo-cross. Elle réunit plusieurs régions, pour former un événement interrégional. Mais cela ne concerne ni les coureurs élites, ni les coureurs nationaux. Il faut juste avoir participé au championnat régional pour être qualifié. Ensuite, il y a une finale, qui départage les meilleurs. D'ailleurs, pour les plus jeunes, de pupilles à minimes, cette finale aura lieu à Sarzeau, dans le Morbihan. Pour les plus grands, ce sera à Massy, en région parisienne.

 

Il y a donc deux échelons, entre une Coupe de France et un Challenge national ?
C'est cela. Les meilleurs, lors des finales, obtiennent le droit de participer aux Coupes de France la saison d'après. Toutes les deux sont de belles épreuves, mais la sélection est plus stricte en Coupe de France ; alors que sur le Challenge, les locaux peuvent participer en nombre.

 

Justement, combien de coureurs attendez-vous sur la piste ?
On n’attend pas moins de 850 coureurs ! Le public devrait également être nombreux, ce qui est une bonne chose.

 

Du côté du BMX Club de Trégueux, combien de licenciés comptez-vous engager ?
Une soixantaine je pense. Et encore, ça va, sur les Coupes de Bretagne il nous arrive d'en emmener une centaine ! C'est l'avantage d'organiser une manche, nous pouvons nous permettre d'en engager autant. Les licenciés du club de Saint-Brieuc devraient être nombreux à venir courir aussi. C'est proche de la maison, donc les familles et proches des coureurs n'auront pas trop de kilomètres à faire pour venir les encourager.

 

Qu'est-ce qu'on peut espérer pour vous pour ces deux jours de compétition ?
Ce serait bien que la météo soit bonne, c'est un facteur important… On croise les doigts !
  

Mathilde L'Azou

 

Interview parue dans La Bretagne Cycliste – Abonnez-vous en ligne