Maëva Squiban : « J’aurais rêvé du doublé »

Publié par ComitéBzh le

Championne de France Cadettes sur route l'été dernier, Maëva Squiban (AC Gouesnou) a pris la médaille d'argent sur le Championnat de France de Cyclo-cross Cadettes sur le circuit de Quelneuc (Morbihan).

 

Longtemps à la lutte avec Line Burquier, la Finistérienne n'a pas pu détrôner la Rhônalpine qui s'était imposée sur les 3 manches de la Coupe de France de Cyclo-cross. “J'aurais rêvé du doublé, admet Squiban. Mais je savais que ça allait être compliqué. Je suis tout de même très contente avec cette 2ème place aujourd'hui. Line (Burquier) est vraiment très forte, et il y a un gros niveau en Cadettes avec Olivia (Onesti), Lauriane (Duraffourg) ou encore Louise (Moullec). Le championnat reste une course d'un jour où tout est possible”.

 

Revenue toute proche de la nouvelle Championne de France, Maëva Squiban ne regrette pas le déroulement de la course. “À un moment donné, je suis revenue à 8 secondes, j'y ai cru un peu, commente-t-elle. Finalement, j'ai tout donné mais je n'ai pas pu revenir. Je suis très contente car en Coupe de France, ma meilleure place était 3ème, donc terminer 2ème aujourd'hui, en plus en Bretagne, c'est super !”

 

Ce nouveau résultat vient confirmer les capacité de la licenciée de l'AC Gouesnou, arrivée presque par hasard sur le vélo. “J'ai suivi des amis de classe qui faisaient du vélo pour une sortie, et quelques mois plus tard, j'ai pris ma première licence, raconte-t-elle. J'ai commencé par une course de cyclo-cross, et j'ai tout de suite accroché. Je suis passée par le VTT avant de venir à la route. J'aime beaucoup l'ambiance du cyclo-cross, c'est plus varié que la route au niveau des circuits”. 

 

4 ans après ses débuts, Maëva Squiban est une habituée du niveau national. En Cyclo-cross, il faut pourtant attendre le championnat pour avoir une course réservée aux cadettes. “Le fait de ne pas avoir les Dames qui partent quelques minutes devant a changé un peu la course pour moi, je pense, explique-t-elle. On savait vraiment où on en était de la course, il n'y avait pas de concurrente intercalée pour nous ralentir dans les parties techniques, ou même pour tomber devant nous, ce qui nous fait perdre du temps”.

 

C'est avec une médaille d'argent autour du cou que la Finistérienne va maintenant préparer la suite de l'année 2018. “Maintenant, place à une coupure de 3 semaines, un mois, annonce-t-elle. Je vais continuer de porter le maillot bleu-blanc-rouge sur la route, et j'espère retourner au Championnat de France. Après, on verra bien comment ça se passe. Ce sera à Plougastel, près de chez moi. J'aimerais bien garder le maillot, mais rien n'est sûr”.

 

Quentin Lafaye

 

Article paru dans La Bretagne Cycliste, Abonnez-vous en ligne !