Que faire pendant la trève ?

Publié par ComitéBzh le

Pendant l'hiver le cycliste va passer des dimanches sans dossard, sans le stress de l'épreuve…souffler quoi ! C'est aussi pendant l'hiver que le cycliste va bâtir sa saison prochaine. Après la période de repos, place à la reprise de l'activité physique. Cette reprise doit s'accompagner d'une variété d'activités en cherchant le côté ludique : travailler sans s'en apercevoir. On observe dans d'autres disciplines le besoin de changer d'air, de chercher le jeu plus que l'effort (ex : F. Manaudou). Les capteurs de puissance et cardios au tiroir, le cycliste va pouvoir utiliser des fonctions corporelles autres que celle de pédaler. Cette reprise se fera en douceur surtout si les pratiques sont éloignées du vélo. Les sports d'appui (course à pied, tennis, handball…) sont contraignants d'un point de vue musculaire, tendineux et articulaire et devront être pratiqués de manière très progressive. Surtout, le cycliste ne doit pas avoir peur de diversifier ses pratiques. Les facultés motrices doivent être mises à contribution, surtout dans les jeunes années, c'est pourquoi il est important de pratiquer plusieurs disciplines en étant jeune pour ensuite devenir un cycliste de façon spécifique. Plus on est jeune, plus on retardera la remontée sur le vélo. Inutile pour un cadet ou un junior de faire des heures de selle dès le mois de novembre, voire décembre. Si le coureur pratique les cross scolaires jusqu'au mois de janvier, c'est très bien. Il reprendra le vélo en janvier et cela ne l'empêchera pas de briller durant la saison. Citons en exemple Olivier Le Gac (FDJ) qui, en 2010 chaussa les pointes de cross jusqu'en janvier pour devenir champion du monde junior la même année…

 

 

On orientera plus les cyclistes vers des activités d'endurance (course à pied, ski de fond, roller, marche, natation, aviron…) en raison de la nature de leur sport mais pas seulement. Ces activités deviennent complémentaires. Parfois il suffit de regarder dans sa discipline pour trouver des idées : faire du BMX pour des routiers ou de la piste pour des vététistes permet de développer certaines qualités sans aller trop loin ! Il est important de tenir compte des envies du sportif. Il n'est pas rare de voir des cyclistes pratiquer en plus le tennis, le handball ou d'autres disciplines éloignées du vélo durant l'intersaison.

 

''Refaire les bases'' 
Il est primordial durant la période hivernale de ''refaire les bases'' au niveau FONCIER et au niveau du GAINAGE. Nous nous intéresserons surtout à l'aspect GAINAGE/MUSCULATION : fabriquer une carrosserie solide pour ensuite développer le moteur. Sans les bases le travail spécifique sur vélo sera moins efficace et cause de blessures ou maux de dos. Le cycliste se doit d'avoir un corps harmonieux au niveau de sa musculature et une ceinture abdominale efficacement renforcée afin de supporter les contraintes de l'effort et de la position, même si les jambes sont le moteur de sa discipline. Le tout sans prendre de poids inutile car pas besoin de prendre du volume pour gagner en force. Ici nous aborderons surtout la notion de renforcement général, c'est-à-dire sans vélo. Il est bien évidemment possible de gagner en force sur le vélo mais ce sera sûrement le thème d'une prochaine publication.

{media:7056:label}

 

Les séances de musculation doivent respecter des principes de base de l'entraînement : progressivité, spécificité et continuité. C'est ce dernier principe qui fait souvent défaut aux cyclistes. Dès la saison démarrée, on observe arrêt quasi-total du gainage, ce qui résulte en une perte des acquis au fil de la saison. Une séance de ''rappel' tous les 10 jours suffit pourtant à conserver une bonne partie des qualités obtenues l'hiver. La progressivité est un principe simple : le nombre de séances par semaine, la durée et l'intensité de celles-ci doivent augmenter étape par étape. La spécificité implique que les exercices répondent à une attente bien déterminée et qu'ils aient pour but de d'augmenter les performances sur le vélo. (Ex : après une séance de squat, tourner les jambes sur home-trainer).                  

 

Gaël Le Bellec
 

Article paru dans la Bretagne Cycliste, Abonnez-vous en ligne !